La Révolution dans l'ordre : brève histoire du duplessisme

  • Sale
  • Regular price $25.95
  • 2 available
Shipping calculated at checkout.


Bien qu’il soit disparu depuis bientôt soixante ans, Maurice Duplessis continue de hanter la vie politique québécoise. Il est d’usage, chez les élus, de brandir l’épouvantail de Duplessis et de la Grande Noirceur pour discréditer un adversaire qui s’aventure un peu trop à la droite du spectre politique. L’exploitation de ce passé à la fois flou et honni n’est-elle pas révélatrice d’une connaissance approximative du personnage et de son règne record dans l’histoire du Québec ?Aussi méfiant envers les condamnations sans appel qu’envers les réhabilitations intempestives, Jonathan Livernois propose une histoire intellectuelle du duplessisme qui transcende ces deux tendances. C’est la « fortune mémorielle » de Duplessis qui intéresse et fascine l’essayiste. En effet, le cœur de son propos concerne le rapport au temps du duplessisme, ce « temps unioniste » où le changement advient sans qu’il y paraisse. Personne n’a mieux résumé cette indétermination temporelle que l’ancien premier ministre Daniel Johnson qui, en 1952, alors député de l’Union nationale, affirmait : « Depuis 1936, il s’est opéré dans notre province une véritable révolution dans l’ordre. » Comment une révolution peut-elle se dérouler dans l’ordre ? Comment le bouleversement et, bien sûr, la violence de l’histoire peuvent-ils s’abattre sur le Québec sans que cela déstabilise une chose ou deux ? Et si les succès électoraux de Duplessis s’expliquaient par cette ruse temporelle ?Quarante ans après les synthèses de Conrad Black et de Robert Rumilly, La Révolution dans l’ordre tient le pari de raconter ce qu’ont été les années Duplessis au Québec, dans le discours comme dans l’action. Plus largement, l’histoire du duplessisme que propose Jonathan Livernois a l’ambition de mieux saisir les paradoxes de la culture politique québécoise.